Les étapes à suivre pour réussir vos plantations.

Le lieux.

Il faut savoir qu’un endroit ombragé ou acide ( sous un conifère ) va limiter le choix dans les végétaux. La structure du sol est également primordiale pour la plantation (le drainage, l’enrichissement et sol rocailleux ). Ainsi que la qualité (calcaire,neutre, acide) dans le choix.

Une rocaille de conifères peut être créer à l’emplacement d’ancien thuya (à l’emplacement des souches) nous avons mis des vasques d’annuels pour de la fleuraison.

Le choix de la plante.

Les goût et couleur ne se discutent pas. Mais déterminez vous un objectif:
Est-ce pour caché un vis à vis ( plante de haie )
Habiller un lieux (plante fleurie )
Habiller une clôture, un mur ( plante grimpante )
Envie d’un potager, de fruits? (produits potager, arbre fruitiers )
Rappel: Les plantes peuvent être choisies selon leur expositions (lumière,ombre) et leur préférences en sol (humide, sec, frais, acide, calcaire…) Il existe des sites qui vous décrivent les attentes des plantes. ( wikipédia )

Si vous souhaitez une haie de plus de 2m, la législation oblige un écart de 2m avec la clôture mitoyenne ( l’entretien future sera plus facil). Dans le cas contraire, aucune obligation

La plantation.

Faites un trou à l’endroit choisi minimum le double du contenant ( du système racinaire ). Si vous avez un sol pauvre doublez cette mesure et augmentez l’apport (terreau). Pour un sol inondable (faire un drainage avec une saignée d’évacuation ). Mélangez le terreau avec votre terre d’origine ( pour adapter la plante à cette transition ). Tassez (en arrosant ou avec votre pied ). Avec l’excédent de terre faites une cuvette, qui servira à retenir l’eau.

Le choix du terreau:

Toute plante de pépinière: terreau de plantation.
Plante de terre de bruyère: terreau T.B
plante fleurie: terreau de géranium.
Pour enrichir votre terre : du fertilisant ( apport lent et durable ) engrais n-p-k ( engrais rapide, non durable )

Le paillage / la bâche

Celui ci permet de réduire l’évaporation du sol, de limiter le désherbage et donne de la couleur au massif (un aspect plus esthétique).
Vous pouvez utiliser des bâches pour limiter le désherbage. Elle peuvent également être associées avec du paillage minéral ( pas de paillage naturel qui créera une couche de substrat à sa décomposition sur celle ci). Les bâches peuvent également réduire l’évaporation du sol.

Pensez à l’entretien futur.

L’arrosage doit être ponctuel (printemps, automne ) la plante développera son système racinaire ( pour devenir autonome ). L’arrosage deviendra régulier suivant les besoins de la plante ( et le temps ) durant 2 ans ( SAUF en pot ). Par forte chaleur arroser 4 à 5 fois par semaine ( de préférence le soir et au pied). Rappel: un binage correspond à 2 arrosages!
Si vous devez-vous absenter pensez au System d’arrosage ( goûte à goûte, programmateur ). Ou un voisin, amie pour garder votre création  » en vie ».
Pour la taille les caduques ( en arrêt de végétation, quand il n’y a plus de feuilles ) les persistants ( les plantes de hais une à deux fois par an ) et des plantes fleuries après la floraison ( forsythia, arbre de Judée)

Un espace Permacole.

Les principes de la permaculture consistent à satisfaire les besoins en générant le minimum de déchets et d’économiser l’énergie (ressources fossiles).

  1. Examinez le contexte et les besoins. Qui veux dire travailler avec ce qui est déjà là . Où est le nord (point froid) et le sud. Les zones les plus humides (l’ombre) ou les plus exposés au vent.
  2. Obtenir l’énergie nécessaire . Energie renouvelable (vent, soleil ) est naturelle et gratuite ( sauf pour la mise en place). Sachez que le démontage est un problème!( Ex: éolienne, trop chère à démonter et les panneaux solaires à dissocier   (plaques de verre) nous ne savons pas encore le faire!)
  3. Créer une autonomie (production échanges). Faites pousser des fruits et légumes et des animaux d’élevage (basse-cour). Collectez l’eau, récupérez vos déchets (sauf malade). Mais surtout prenez du plaisir!
  4. Un écosystème pour les animaux ( haie= oiseaux insectes, muret= lézards et mare= libellules batraciens…). Attention pas d’insecticide qui tue également les prédateurs!
  5. Utilisation des déchets doit être recyclé! Ex: petit pot plastique= godet, production de yaourt, épluchure= compost poules, cartons= couvre le sol, la tonte broyage de haies et feuille= paillage. « Rien ne se perd, rien se crée, tout se transforme ».
  6. La diversité végétale permet un meilleur équilibre. Associez des fleurs dans votre potager pour la pollinisation et  répulsif. Bien respectez les rotations pour éviter les engrais chimiques, privilégiez engrais organiques ( non lessivables).

Pensez aux économies d’eau (voir ci dessus : goutte à goutte, paillage)

 

Vert de plaisir

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial